LA GESTION DE VOTRE COPROPRIÉTÉ

Gérer une copropriété nécessite un investissement de tous les instants, de la préparation des assemblées générales à la recherche de prestataires en passant par l’écoute au jour le jour des demandes de copropriétaires.
En confiant votre copropriété à MAVILLE Immobilier, vous pouvez compter sur l’expertise et la disponibilité d’une équipe entièrement dédiée à votre bien.

Quel est le rôle d’un syndic ?

Le syndic de copropriété est le plus souvent un professionnel de l’immobilier, choisi par l’assemblée des copropriétaires pour un mandat de 3 ans maximum renouvelable. Une fois élu, il intervient en qualité de mandataire, en lieu et place de la copropriété : il devient donc son représentant légal dans tous les actes de la vie civile et en justice.

Le rôle du syndic consiste à faire appliquer le règlement de la copropriété par tous les occupants de l’immeuble et veiller à son bon fonctionnement.
Il assure notamment :

  • la comptabilité des dépenses de l’immeuble et des décomptes de charges de chaque copropriétaire,
  • l’appel des fonds et le recouvrement des charges,
  • la gestion du personnel salarié de l’immeuble (gardien, société de ménage…),
  • l’entretien des parties communes et des équipements communs (ascenseur, jardin…),
  • la gestion des sinistres et des éventuels travaux de réparation (déclarations aux assurances, devis des prestataires, suivi des interventions…).

Bon à savoir
La loi définit précisément les missions et obligations du syndic professionnel : son activité est réglementée par la loi Hoguet du 2 juillet 1970 sur l’exercice des professions immobilières, la loi du 10 juillet 1965 sur la copropriété et depuis le 24 mars 2014, la loi pour un l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR).

Qu’est-ce qu’un conseil syndical ?

Le conseil syndical est composé de membres élus par l’ensemble des copropriétaires (groupe aussi appelé syndicat des copropriétaires) : il peut s’agir de copropriétaires ou de leurs conjoints, d’associés de sociétés copropriétaires ou d’acquéreurs à terme, dans le cas d’un achat en viager par exemple.

Vivant généralement dans l’immeuble, les membres du conseil syndical sont les premiers avertis des problématiques (un dégât des eaux par exemple) et des besoins des autres copropriétaires : ils peuvent ainsi en informer rapidement le syndic afin qu’il puisse intervenir.

Le rôle du conseil syndical est donc de coordonner les relations entre le syndic et les autres copropriétaires : il assure une mission de consultation, d’assistance et de contrôle du syndic.

À quoi sert une Assemblée Générale de copropriété ?

Au moins une fois par an, le syndic convoque une Assemblée Générale (AG) réunissant tous les propriétaires de l’immeuble, ou leurs mandataires. Aucune obligation dy assister mais cela est néanmoins recommandé car un certain nombre de décisions y seront prises.

Ce rendez-vous annuel est en effet l’occasion de réaliser le bilan des actions menées pendant les douze derniers mois et de voter le budget prévisionnel qui permettra de faire fonctionner l’immeuble pour l’année à venir.

Les décisions sont soumises au vote des copropriétaires. Elles concernent généralement :

  • la reconduction ou l’élection dun nouveau syndic au terme de son mandat,
  • lapprobation des comptes annuels et de la répartition des charges,
  • lentretien courant de limmeuble,
  • lapprobation ou non des travaux exceptionnels.

Les décisions sont votées à des majorités plus ou moins larges selon leur importance.

Comment bien préparer une Assemblée Générale ?

Une AG réussie est une AG bien préparée ! Cette étape essentielle sera effectuée par le syndic en concertation avec le conseil syndical.

Au plus tard deux à trois mois avant l’Assemblée Générale, le conseil syndical procède au contrôle des comptes et convient avec le syndic des points à mettre à l’ordre du jour.

Comment ajouter une demande à l’ordre du jour d’une AG ?

Chaque copropriétaire peut demander l’inscription de points supplémentaires à l’ordre du jour de l’Assemblée Générale. Il faut simplement que cette demande parvienne au syndic suffisamment tôt pour qu’il ait le temps de la joindre à la convocation.

Une demande qui ne pourrait matériellement être portée à l’ordre du jour de la prochaine assemblée sera automatiquement reportée à l’AG de l’année suivante.

Que faire en cas de dégât des eaux ?

Dans le cas d’un dégât des eaux impactant les parties communes, le syndic doit en être averti immédiatement, par un membre du conseil syndical ou tout autre copropriétaire.

Le syndic se chargera alors :

  • de missionner une entreprise de plomberie pour la recherche de fuite,
  • de déclarer le sinistre à l’assurance de la copropriété,
  • de faire réaliser des devis de réparation des dommages
  • et de suivre ces réparations.

Une prise en charge différente selon l’origine de la fuite :

  • Lorsque les parties communes sont à l’origine du dommage dans une partie privative, l’assureur de la victime se tournera vers l’assureur de la copropriété pour obtenir la réparation du dommage.
  • À l’inverse, si l’origine du dégât des eaux provient d’une partie privative, c’est le propriétaire qui devra faire intervenir son propre assureur.

Changer de syndic avec MAVILLE Immobilier ?

Contactez Alexandre AUBRY au 01 42 15 53 21 – aaubry@mavimmo.com

Ou écrivez-nous ici :